Nouveau ! Maintenant disponible À l'autre goût du monde, une collection de guides pour manger sans frontières, ici comme ailleurs.
Le monde dans votre assiette

La chayotte ou le chouchou : Connaître et cuisiner ce bon légume en rôti de palette !

Imprimer

Connaissez-vous le chouchou ?

La chayotte (ou chayote) provient d’Amérique Centrale, et plus particulièrement du Mexique. On la consomme pourtant dans diverses régions du monde, sous différents noms, selon les régions. Dans les Antilles, elle porte celui de christophine (ou christophène) en hommage à Christophe Colomb, en Haïti on la connaît sous le nom de mirliton tandis qu’à l’île de la Réunion, on l’appelle communément le chouchou.

La chayotte  est une courge qui ressemble à une poire avec une grosse craque! Vous savez de quoi je parle ? La chayotte est disponible toute l’année mais, on ne la trouve pas encore partout puisqu’elle est encore, chez-nous, un légume méconnu. Par contre, on la voit de plus en plus et ce, même dans les grandes chaînes d’alimentation. Sa peau est comestible et elle est habituellement un peu rugueuse. Choisissez une chayotte ferme, d’un beau vert pâle. La meilleure façon de la conserver est de l’envelopper d’une pellicule de plastique (elle est d’ailleurs souvent vendue comme telle) et de la conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur, elle se conservera quelques semaines.

La chayotte se consomme crue ou cuite, pelée ou non. Il est possible de la peler avant ou après la cuisson. Il est préférable d’enlever le cœur car il est un peu plus dur mais il est tout de même comestible (moi je ne l’enlève pas). La chayotte se mange tendre mais encore croquante et nécessite donc  environ 10-15 minutes de cuisson à l’eau. Dans les plats mijotés, ajoutez-la environ 30 minutes avant la fin de la cuisson. La saveur de la chayotte est délicate et ressemble à celle de la courgette. Vous pouvez d’ailleurs les substituer l’un l’autre dans vos recettes. Lorsque vous commencerez à consommer la chayotte, en plus de ne plus pouvoir vous en passer, vous verrez que  son usage est multiple : farcie et cuite au four, râpée en salade ou en vinaigrette, en purée avec des pommes de terre, en gratin (voir le gratin de chayotte à Ricardo, excellent!), seule ou accompagnée. Il existe même de nombreux desserts (gâteau, compote) à base de chayotte (encore jamais expérimenté…mais ça s’en vient, je vous tiendrai au courant!).

Personnellement, j’adore la chayotte lorsqu’elle est cuite dans un bouillon. Que ce soit dans un bouilli, avec un poulet rôti au four, un ragoût, un plat mijoté, une tagine ou une soupe de légumes, ce légume super riche en eau se gorge du bouillon, devient juteux, croquant  et extrêmement goûteux. Je vous propose donc une recette ultra québécoise que j’adore qu’est le rôti de palette accompagné de légumes racines et de chayottes ! 

Rôti de palette aux légumes et vin rouge  

Portions : 4 portions

Ingrédients

1 gousse d’ail pressée

1 oignon émincé

30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive 

1 rôti de palette de bœuf de 450 g (1 lb) 

60 ml (¼ tasse) de farine  de blé entier

375 ml (1 ½ tasse) de bouillon de bœuf réduit en sel 

375 ml (1 ½ tasse) de vin rouge 

30 ml (2 c. à soupe) de pâte de tomates 

2 carottes moyennes, tranchés en gros tronçons

2 patates douces, pelées

2 panais tranchés

375 ml (1 ½ tasse) de haricots verts 

2 chayottes charnues, épluchées et coupées en cubes de 1 pouce

1 tige de thym frais 

Poivre au goût

Préparation

  1. Laver, parer et couper vos légumes
  2. Faire revenir dans l’huile, l’oignon et l’ail.
  3. Enfariner le rôti et le saisir dans la poêle.
  4. Faites cuire votre rôti dans un plat allant au four à 180 °C (350 °F) pendant environ 2 heures 30 minutes.
  5. Ajouter le bouillon de bœuf, le vin et la pâte de tomates et enfourner pour 1h30.
  6. Après 1h30 de cuisson, ajouter, les carottes,  les patates douces, le panais et les haricots. Remettre au four pour 1 h.
  7. Après 1 heure, ajouter la chayotte, thym frais et le poivre. Remettre au four pour 30-40 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres mais encore croquants.
  8. Servir et savoureux en bonne compagnie un beau soir d’automne friquet.

Laisser un commentaire