Bienvenue sur votre passeport pour bien manger!
Porto Rico en saveurs
Le monde dans votre assiette

Saveur boricua

Imprimer
Quand on pense aux Antilles, on pense souvent à Cuba, à la République Dominicaine et autres destinations-soleil, reconnues pour leurs centres de villégiature tout-inclus. Mais détrompez-vous, les Caraïbes ce n’est pas que ça! Puerto Rico, un État libre associé aux États-Unis, fait partie des merveilles méconnues de cette région. Cette île, située au Sud-Est de la République Dominicaine, regorge d’activités de toutes sortes. Il y a bien sur la plage et la mer, mais c’est aussi une île remplie d’histoire, d’architecture colorée, de paysages naturels à couper le souffle, d’aventure et surtout, de nourriture délicieuse!

Les choix ne manquent pas pour se rassasier après une journée de kayak, de randonnée, ou de plongée en apnée. En effet, riche de ses multiples influences culturelles, la cuisine Portoricaine, ou « Boricua » pour les intimes, en a pour tous les goûts. Ces racines proviennent d’ailleurs à la fois de l’Espagne, de l’Afrique, des États-Unis, ainsi que des natifs Taínos. Cette cuisine traditionnelle porte le nom de cocina criolla  (cuisine créole) en espagnol, langue locale.

L’influence Tainoy se voit dans l’usage de divers tubercules, tels que le manioc, ainsi que par les herbes et épices utilisées, telles que la coriandre et les piments, en plus de l’abondance de fruits tropicaux. L’apport espagnol inclut les viandes, telles que le poulet, le porc et le bœuf, ainsi que le riz, les légumineuses, les agrumes, l’huile d’olive et les produits laitiers. Pour ce qui est de la touche africaine, celle-ci inclut l’usage de la noix de coco, de bananes de toutes sortes, telles que les plantains, de l’igname ainsi que du café. Finalement, les États-Unis ont ajouté une touche de friture et de bacon à l’équation, à partir du 20e siècle.

Bien que le met national officiel soit un plat de riz jaune aux pois et porc rôti, le met signature de Puerto Rico semble plutôt être le fameux Mofongo. Il s’agit d’un plat typiquement afro-portoricain, fait principalement à base de plantains verts. Ces derniers sont frits puis écrasés au mortier, avant d’être mélangés avec de l’ail, de l’huile d’olive et des « chicharrones », des morceaux de couenne de porc frits. Cela forme une pâte, souvent façonnée en boule, qui peut être servie telle quelle, comme accompagnement, ou farcie à la viande (poulet, crevettes, bœuf ou porc effiloché en sauce), comme plat principal. Je vous propose donc, ci-dessous, la recette traditionnelle de ce met délicieux, pour ajouter une touche tropicale à vos repas d’été.

Mofongo, une spécialité portoricaine

Pour accompagner ce petit délice, quoi de mieux qu’un rafraîchissant verre de Piña Colada? Ce fameux cocktail tropical, ayant été créé en 1954 à San Juan, la capitale de Puerto Rico, y est d’ailleurs le breuvage national depuis 1978.Il est préparé à base de rhum, l’alcool local de prédilection, ainsi que de jus d’ananas et de crème de coco. Voici la recette classique :

Pina Colada, le vrai en version régulier ou allégé !

Salud et bon appétit !

                                                           Stéfanie Lantagne-Lopez

Nutritionniste et voyageuse

Laisser un commentaire